Dendrobates ventrimaculatus - A.Fouquet

Science et design

Quand j’ai décidé de m’orienter précisément sur les domaines de la recherche et de l’innovation, je me suis demandée pourquoi instinctivement en tant que designer je me sentais si proche de ces univers.

Un fondement commun le questionnement

Je fais partie de ceux qui aiment gribouiller un schéma pour formaliser une idée, on appelle ça le « visual thinking« . Ainsi, en gribouillant rapidement pour rendre compte des liens que je perçois spontanément entre science et design, le point qui m’est apparu évident est le questionnement…

schema-scetdesign

La science par essence se consacre prioritairement à soulever des questions, mais le design fait de même. La prise en charge d’un sujet, d’un projet passe nécessairement par la détection d’un « problème à résoudre », qui n’est autre que l’émergence de questions gravitant autour de lui. De fait, la pertinence des réponses est fortement liée à celle des questions. Les réponses sont parfois multiples et souvent protéiformes, cela peut-être la création de nouveaux systèmes, usages ou nouvelles formes.

There’s a sort of important feature the design brings, is this bridge between the sciences and the arts. Bill Moggridge

L’art aussi pose des questions. John Maeda, dans une excellente présentation TEDx, a cherché à formaliser les intersections entre technologie, design, art et leadership. Il a défini les 3 premiers par possibilités, solutions, questions, mais ils sont pour moi interchangeables. Ce qu’il faut retenir de sa présentation, c’est cette volonté de « connexion ». Il est possible de penser « tech » en puisant dans l’art, de penser design dans la science…

Jmaeda

Une inspiration à sens unique ?

Le concept de biomimétisme développé et popularisé par la biologiste Janine Benyus revendique l’étude (et l’imitation) de la nature et de sa complexité pour une innovation plus responsable. La recherche scientifique, au-delà même de sa démarche exploratoire, est depuis longtemps inspirante pour le design, Matthieu Lehanneur (pour ne citer que lui) explique ça très bien avec les objets qu’il a créé. Mais l’inverse est-il vrai ? Pourquoi le design ne pourrait-il pas à son tour être inspirant pour la science ? Quand on creuse le sujet, on peine à trouver des exemples de travaux scientifiques à qui, à un moment, le design a vraiment profité. De même, il est délicat de trouver des scientifiques inspirés par des grands designers, architectes ou peintres… Cela fera, plus tard, je pense, l’objet d’un autre article sur ce blog. Revenons au sujet par une citation :

“Imitating nature is a complex endeavour, and a blind biomimetic approach is not the best methodology, however, if we are able to decode the designs, then the combination of our creativity in materials and nature’s wisdom is a synergistic one with incredible potential” Luke Lee and Robert Szema wrote in Science. (Lee & Szema, 2005).

Je crois profondément à la synergie des disciplines. Quand on parle de design à un scientifique, on a parfois l’impression d’avoir dit un gros mot. Il ne s’agit pourtant pas de substituer le design à la science, mais d’intégrer une réflexion design dans son projet. Créer une vraie synergie entre le design et la science est un dessein des plus enthousiasmants.

Votre projet de recherche, vos résultats, vos publications sont diffusés, au sein de votre sphère scientifique ou au-delà. Le design est là pour donner de la personnalité et de la puissance à cet ensemble et lui permettre de se déployer de manière cohérente auprès de ses différentes communautés, jusqu’à interagir avec elles. Quelques idées :

  • • Créer une identité visuelle pour faciliter la reconnaissance
  • • Se doter d’une iconographie spécifique à transmettre aux médias
  • • Optimiser la visualisation des données par l’illustration
  • • Concevoir un visuel référent à partager sur les réseaux sociaux
  • • Présenter le sujet de recherche par la vidéo ou l’animation

Il existe de nombreux moyens de valoriser votre projet et d’en faciliter la diffusion. L’étape majeure critique est de déterminer vos objectifs et vos messages clés, sur lesquels s’appuiera l’orientation stratégique créative. Alors si vous aussi vous voulez participez à mettre un peu plus de design dans la science, contactez-moi pour en discuter !